L'olivette

L'olivette

L'olivette, un champs d'olivier en bordure de vigne.

Aujourd’hui, on parle plutôt d’oliveraie. Mais jusqu’au XIXème siècle, une « olivette » désigne un petit champ d’oliviers, souvent proche des habitations ou en bordure des vignes, qui assurait la production d’huile familiale et participait ainsi à l’autarcie chère à nos campagnes.





L’olivette du Mas Gabinèle compte quelque 200 arbres, les plus jeunes sont âgés de 18 ans, les plus anciens de 400 ou 500 ans. Les variétés rustiques, d’origine française ou espagnole, comme la lucque, l’olivière, l’arbéquine, la picual ou la lichin ont été privilégiées. 

Le terroir de schistes, naturellement drainant, et l’altitude de 180 mètres, qui donne des nuits fraîches, sont très favorables à la culture de l’olivier.

Le travail est artisanal, sans aucune utilisation de produit chimique.La récolte des olives se fait à la main ou à l’aide de peignes sur filets. Elle est précoce (octobre ou novembre) pour obtenir un joli fruité vert, doux et aromatique. En 2017, la première récolte a donné 450 kgs d’olives, soit un peu plus de 70 litres d’huile d’olive.

C’est une activité toute nouvelle au Mas Gabinèle avec l’objectif de produire une huile de grande qualité.

L'olivette

L'olivette

L'olivette, un champs d'olivier en bordure de vigne.

Aujourd’hui, on parle plutôt d’oliveraie. Mais jusqu’au XIXème siècle, une « olivette » désigne un petit champ d’oliviers, souvent proche des habitations ou en bordure des vignes, qui assurait la production d’huile familiale et participait ainsi à l’autarcie chère à nos campagnes.





L’olivette du Mas Gabinèle compte quelque 200 arbres, les plus jeunes sont âgés de 18 ans, les plus anciens de 400 ou 500 ans. Les variétés rustiques, d’origine française ou espagnole, comme la lucque, l’olivière, l’arbéquine, la picual ou la lichin ont été privilégiées. 

Le terroir de schistes, naturellement drainant, et l’altitude de 180 mètres, qui donne des nuits fraîches, sont très favorables à la culture de l’olivier.

Le travail est artisanal, sans aucune utilisation de produit chimique.La récolte des olives se fait à la main ou à l’aide de peignes sur filets. Elle est précoce (octobre ou novembre) pour obtenir un joli fruité vert, doux et aromatique. En 2017, la première récolte a donné 450 kgs d’olives, soit un peu plus de 70 litres d’huile d’olive.

C’est une activité toute nouvelle au Mas Gabinèle avec l’objectif de produire une huile de grande qualité.